Niamey

23°C

    La construction de la boucle ferroviaire Niamey – Cotonou est finalement confiée à la Chine

    La construction de la boucle ferroviaire Niamey – Cotonou est finalement confiée à la Chine

    Vote utilisateur: 0 / 5

    Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
     

    TrainnigerLa construction de la boucle ferroviaire reliant Niamey (Niger) à Cotonou (Bénin) sera faite par la China Railway Construction Corporation (CRCC).

    Le groupe Petrolin, de l’homme d’affaires béninois Samuel Dossou qui a remporté, au détriment de Bollore Africa Logistics, le bras de fer juridique pour l’exécution de cette boucle est lui aussi écarté. Ceci, pour favoriser la reprise du projet, selon le Président béninois qui a visiblement le soutien de son homologue nigérien. « Un investisseur privé ne peut pas financer seul le chemin de fer que nous voulons,» a laissé entendre Patrice Talon.



    Par conséquent, selon la presse française, le président Talon aurait promis à Petrolin en lieu et place de ce projet, la construction du port en eau profonde de Sèmè–Podji (situé entre Cotonou et Porto Novo). Ceci, en plus du remboursement (tout comme à Bollore) de tous les investissements consentis par l’homme d’affaires béninois dans le projet de la boucle ferroviaire.

    La construction du chemin de fer Niamey – Dosso - Parakou – Cotonou est long de 648 kilomètres et estimé à plus de 4 milliards de dollars. Démarré en 2013, il a été arrêté aussitôt compte tenu des démêlées judiciaires entre Bollore Africa Logistics (filiale du groupe français Bollore) et Petrolin qui se disputaient la paternité de la réalisation du projet.

    S'inscrire à notre Newsletter

    Please publish modules in offcanvas position.